[...Chronicles of an ordinary life...]

...sorrow last and remains the past, cause this will be my ending day...

22 avril 2006

Je ne comprend rien à rien.

J'ai toujours été la bonne poire de service. Celui qui pardonne toujours tout, sans rancune, parce qu'au fond de moi j'ai toujours peur de commencer à en vouloir à quelqu'un pour ce qui peut être au final qu'une chose insignifiante. Et lorsque au final je commence vraiment à être en colère contre quelque chose que j'estime ne pas être normal je commence à penser que je vais trop loin...Toujours cette même peur en moi de basculer dans les extrêmes. Ou être trop dure avec quelqu'un, ou on contraire pas du tout assez. Vous parlez d'un défaut...pour quelqu'un qui comme moi veut devenir prof, je crois que j'ai encore du pain sur la planche.

J'ai tellement vécu au ralenti jusqu'à il y à peine trois ans que lorsque j'ai vraiment commencé à entrevoir toute les possibilités qui s'offrait à moi, je recevais alors en cadeau un flot de sentiments, de pensées, de reflexions, que même jusqu'à maintenant j'ai du mal à juguler. Je m'embrouille encore trop souvent dans ma facon de penser les choses. Trop souvent je me prends la tête pendant trois plombs pour que dalle, car je ne sais pas si au final cela en vaut le coup ou pas.

Je ne vais pas encore assez vers les gens, ni ne leur fait confiance car j'ai peur de ce que j'aurais à leur offrir ou ce que eux penserait en cachette de moi.

J'ai encore du mal à faire des choix dans la relation que j'ai actuellement avec ELLE, car jamais avant mes 18 ans je n'avais éprouvé ni vécu des sentiments aussi fort.

Je sais que la vie me reserve encore beaucoup de surprise. Que je dois accepter de faire certain pas dans le vide seul. Pourtant quelque chose bloque encore. Le problème est peut être qu'on me demande de raisonner comme un adulte, comme quelqu'un qui va bientôt avoir vingt ans, alors qu'au fond de moi, j'ai encore l'impression d'être en pleine adolescence...

Posté par many à 00:53 - Reflexions intimes - Envie de dire...?? [2] - Permalien [#]

Une opinion ?

    L'adolescence, Many, c'est justement l'âge des expériences, des découvertes, de ce que l'on fait pour se mesurer aux autres, à la vie, pour apprendre à connaître ses forces et ses faiblesses, à développer ses pour faire oublier ses faiblesses...
    N'hésite pas à aller vers les autres ; tu te rendras vite compte que tu vaux autant que n'importe qui et tu verras que plus on va vers les autres, plus ça devient facile...
    Quant aux sentiments, c'est toujours tellement déstabilisant ;o) Ça nous rend vulnérable et, souvent, plus intéressant ;o)
    La vie est palpitante ; il faut y participer le plus possible ;o))

    Posté par Alcib, 22 avril 2006 à 14:32
  • ... développer ses forces* pour faire oublier ses faiblesses...

    Posté par Alcib, 22 avril 2006 à 14:33

Surtout ne vous gênez pas...